Flash-back

Mon cœur exulte, mon âme est en fête !

Jour de fête à Sugny, 3 jours après la fête patronale, la Saint Martin .
Pour annoncer la venue du Fils de l’homme. Mais c’est un enfant du village qui est venu célébrer au nom du Seigneur à Sugny.

A Sugny, ce 14 novembre, les paroissiens, par l’intermédiaire de leur curé, le Père Jean-Pierre Brou, m’avait offert de venir présider l’Eucharistie dominicale. L’enfant du village était comblé même à commenter cette venue du Fils de l’Homme dans un décor qui sonne l’alerte.

25 ans déjà. Les années passent et pourtant, mon impression était plutôt celle d’un « coup de jeune ». Les prémisses, c’était comme hier, et en 2021, mes racines sont bien vivantes. Comment dire l’inverse quand on retrouve des personnes qui en étaient et qui ont dû donner, à leur manière, à l’enfant du village que je suis d’accueillir l’appel du Seigneur ?  Actualiser l’évangile, cet évangile des temps qui font signe d’un changement, c’est bien dire qu’il concerne cette génération, comme Jésus le disait, même si on ignore les dates. Les temps sont durs : non pas au point de cacher le soleil ou la lune, mais pour devoir cacher les visages par crainte de ce fameux virus…. Mais de la même manière que ce qu’annonçait l’évangile, le Fils de l’homme se tient à la porte.

Et j’étais habité par un autre souvenir, celui de la première homélie que j’ai prononcée alors que l’Evangile racontait comment Jésus, prenant le livre d’Isaïe à la synagogue, concluait sa lecture par : « Cette parole, c’est aujourd’hui qu’elle s’accomplit. » C’est bien pour cette génération ! Le lien est à faire avec la venue du Fils de l’homme qui est la victoire de ceux qui lui ont été fidèles, qui ont bâti leur vie sur la Parole de Dieu, sur le commandement de l’amour.La Parole du Seigneur reçue dans l’Esprit est libération. Avec l’Esprit, on peut avec Jésus être pour aujourd’hui ceux qui annoncent la bonne nouvelle à bien des pauvres, et faire grandir que le règne de Dieu qu’on appelle ensemble dans le Notre Père : que ton Règne vienne.

Laisser un commentaire